Epave de l'USS Arizona


Ajouté le 21 Octobre 2006 à 11h56.

Catégorie : Militaires | Vu 12006 fois.


Epave de l'USS Arizona
La zone militaire Epave de l'USS Arizona.

Coordonné GPS de Epave de l'USS Arizona : 21°21'53.58" N 157°57'00.66" W
Fichier .kmz (à ouvrir avec Google Earth) : epave-de-l-USS-arizona
Pays, ville : USA, Pearl Harbor

D'autres repères de la catégorie Militaires :

SR-71 blackbird3 porte avions USCIA2 cratères de bombe nucléaire
En savoir plus, recherchez Epave de l'USS Arizona sur : Google et Google Image

Résumé : Le 7 décembre 1941 (heure locale, ou 8 décembre à l'heure du Japon), tôt le matin, les avions de l'aéronavale japonaise lancèrent une attaque surprise sur la base américaine de Pearl Harbor, située dans l'archipel d'Hawaii, dans le Pacifique.

Ce fut dans la nuit du 6 au 7 décembre que les opérations débutèrent massivement, l'absence de lumière permettant de réduire les précautions à prendre pour éviter d'être repéré et ainsi accélérer au maximum la vitesse de progression.

Vers minuit, 27 sous-marins de haute mer lancèrent cinq sous-marins de poche qui se dirigèrent vers le port de Oahu.

À 2 heures, une station d’écoute de Washington aux États-Unis, où l'on accuse un décalage horaire de 5h30 avec Hawaii, reçut progressivement le message en 14 points pour l'ambassadeur Nomura qui, comme on le décodera avec beaucoup de retard, indiquait aux autorités américaines que les négociations étaient rompues et qu'aucun terrain d'entente n'était envisageable quant à un éventuel retrait des forces armées japonaises de Chine.

À 3 h 57, l'USS Condor signala la présence d’un sous-marin intrus dans la rade de Pearl Harbor à l'USS Ward, qui se mettra aussitôt à sa recherche pour finalement réussir à le couler près de trois heures plus tard.

Entre-temps, la première vague d'avions japonais (183 appareils) s'envole vers le port : leur présence ne sera détectée puis confirmée qu'entre 7 h 05 et 7 h 10, alors même que la deuxième vague (167 appareils) venait de quitter les porte-avions japonais.

Leur objectif : couler la flotte américaine en entier et réduire en cendres « les docks, les ateliers et ce qu'on appelle la Tank Farm, c'est-à-dire le champ de réservoirs contenant les approvisionnements en mazout de la flotte du Pacifique », sans oublier l'aérodrome de Hickham Field et celui de Wheeler Field.

Aux alentours de 7 h 30, alors qu'un message de la part du général Marshall à Washington, avertissant de la possibilité d'une attaque sur l'île est reçu et n'est pas classé prioritaire, le premier avion japonais fit une reconnaissance dans les alentours et donne le signal : « Pearl Harbor dort. » À 7 h 53, les premières bombes nippones tombent du ciel. À 8 h 55, les dernières.

Amenés par une flotte de six porte-avions, les avions japonais bombardèrent toutes les bases militaires de l'île, ainsi que tous les bateaux qui avaient mouillé l'ancre dans la baie, c'est-à-dire la plupart des principaux bâtiments de la flotte américaine, à l'exception notable des porte-avions qui étaient tous en mission ou en exercice ce jour-là.

Le raid n'aura duré qu'une heure et aura coûté une partie de leur flotte aux États-Unis : 4 cuirassés sur 8 coulèrent et ceux qui restèrent seront gravement endommagés ; 3 croiseurs légers, 3 destroyers et 4 navires auxiliaires coulèrent dans la rade ; « l'aéronavale est privée de 13 chasseurs, 67 bombardiers, 3 avions de transport » et de « 4 forteresses volantes » , en plus de la moitié des avions de combat qui se seront retrouvés cloués au sol parce qu'ils avaient été disposés aile contre aile, ce qui les empêcha de décoller rapidement.

Sans compter le nombre impressionnant de victimes : côté américain, on totalise 2.403 personnes tuées (y compris les civils) et 1.178 blessés ; le seul cuirassé Arizona compte pour près de la moitié des pertes.

Pour les Japonais, les pertes auront été minimes : sur les 350 avions engagés, seulement 29 ne reviendront pas, 1 sous-marin de croisière aura été coulé ainsi que les 5 sous-marins de poche engagés. Seuls 55 hommes ont été tués lors de l'attaque, auxquels il faut ajouter 25 hommes des équipages de sous-marins de poche (un membre d'équipage sera fait prisonnier:après la guerre , il ne pourra revenir au Japon.Installé au Brésil , il y mourra en 1999.Un soldat japonais ne doit pas tomber vivant aux mains de l'ennemi!)... Lire la suite (wikipedia)




Remonter en haut de la page




Contact - Plan du site
Site optimisé pour Mozilla Firefox v1.5 ou supérieur, résolution 1024x768.
Les marques citées et les logos appartiennent à leurs propriétaires respectifs.
Les images proviennent du logiciel Google Earth - Les textes proviennent du site Wikipedia.
Copyright © 2006 - Google Earth Fan (google.earth.fan.free.fr) - Tous droits réservés.


Add to netvibes Ajouter à Mon Yahoo! Add to Google