Circuit de Spa-Francorchamps


Ajouté le 16 Janvier 2008 à 05h01.

Catégorie : Sport | Vu 457 fois.


Circuit de Spa-Francorchamps
Le circuit de Spa-Francorchamps.

Coordonné GPS de Circuit de Spa-Francorchamps : 50°26'09.01" N 5°58'02.55" E
Fichier .kmz (à ouvrir avec Google Earth) : circuit-de-spa-francorchamps
Pays, ville : Belgique,

D'autres repères de la catégorie Sport :

WimbledonStade VélodromeParc des PrincesStade de France
En savoir plus, recherchez Circuit de Spa-Francorchamps sur : Google et Google Image

Résumé : Le Circuit de Spa-Francorchamps accueille le Grand Prix de Belgique de formule 1 et la course d'endurance des 24 heures de Spa, ainsi que beaucoup d'autres courses nationales et internationales. Il est situé en province de Liège, dans les Ardennes.

C'est l'un des circuits préférés des pilotes en raison de la diversité de son tracé, qui met en avant les qualités de pilotage. On le surnomme parfois le « toboggan des Ardennes ». Le Grand Prix de F1 de Spa est "le seul évènement télévisuel planétaire en Belgique"

et Henri Langlois Van Ophem, le tracé original de 15 km avait en gros la forme d’un triangle reliant Francorchamps, Malmedy et Stavelot. Le Grand Prix de Belgique y fut tenu pour la première fois en 1924.

À l’époque, les concepteurs avaient voulu créer un circuit très rapide et les aménagements qu’ils y apportèrent au fil du temps reflètent cet état d’esprit. Ainsi, le virage dit « de l’ancienne douane », un virage en « U » qui existe toujours fut abandonné pour un virage plus court et plus rapide, à savoir le raidillon qui est encore toujours le virage le plus célèbre du circuit.

Par ailleurs, le tracé ancien quittait le tracé actuel aux Combes où la piste continuait tout droit pendant quelques centaines de mètres avant le virage des Combes (un gauche) qui ouvrait la longue descente de Burnenville. Celle-ci se terminait par un long virage à droite extrêmement rapide qui lui-même donnait sur le virage de Malmedy (où dans les années 1970, on installa une chicane pour ralentir un peu les voitures). Après Malmedy, les bolides devaient négocier la ligne droite de Masta avant d’aborder, à la vitesse maximale un virage en « S » (le S de Masta) très rapide et très dangereux en raison du fait que des maisons bordaient la piste de très près à cet endroit.

Après le S de Masta, les pilotes devaient encore négocier une autre ligne droite (parfois appelée Holowell par les anglophones (du nom d’un pilote qui y trouva la mort) avant d’aborder le virage de Stavelot. Au départ, ce dernier était un virage assez serré quasiment aux portes de la ville de Stavelot, mais par la suite, on créa une nouvelle portion de piste plus courte comprenant un virage moins serré et légèrement relevé permettant une vitesse de passage nettement plus élevée. Cette modification fixera la longueur du tracé à son chiffre définitif de 14,120 km. Après Stavelot, la piste se dirigeait vers Blanchimont et la partie actuelle du circuit par une série de virages rapides bordés d’un côté de talus et de l’autre de ravines.

Au fil du temps, les vitesses atteintes par les voitures rendirent le circuit de plus en plus dangereux pour la sécurité des concurrents. Ainsi, Jackie Stewart était-il devenu un adversaire acharné du circuit depuis l’accident qu’il avait encouru à Burnenville en 1966.

En raison des problèmes de sécurité, le Grand Prix de Belgique ne fut pas disputé en 1969. Les F1 revinrent une dernière fois sur l’ancien Francorchamps en 1970 lorsque le Grand Prix de Belgique fut remporté par Pedro Rodriguez sur une BRM P153.

Durant les années qui suivirent, le circuit fut encore le théâtre de courses de Sport-Prototypes, les Mille kilomètres de Spa-Francorchamps. Au cours de l’édition de 1973, le Français Henri Pescarolo, sur une Matra 670B, allait établir ce qui reste encore le record de vitesse absolu sur le circuit dans sa configuration ancienne, à savoir un tour à la vitesse moyenne de 262,461 km/h.

Le circuit fut modifié à diverses reprises et est dorénavant limité à 7 004 mètres « de bonheur ». En effet, il s'agit toujours d'un circuit très rapide et vallonné qui présente toutes les caractéristiques appréciées par les plus grands pilotes mondiaux des différentes catégories et où les bolides peuvent toujours dépasser les 300 km/h. Les vainqueurs à Spa sont reconnus comme des pilotes talentueux au « gros cœur » tant il est remarquable d'y réaliser une pôle position ou d'y franchir la ligne d'arrivée en premier.

Spa-Francorchamps est également célèbre pour ses caprices météorologiques. Régulièrement, le circuit se trouve différemment exposé selon les secteurs, par endroits sec et stable tandis que d'autres parties sont humides et glissantes.

Nombre de conducteurs et de supporters apprécient le circuit. Les courses y sont rarement ennuyeuses et beaucoup disent qu'il est le circuit le plus spectaculaire de chaque catégorie.

D'octobre 2006 à mai 2007, le circuit a été modernisé, avec la construction de nouveaux stands F1 aux normes FIA, l'allongement de la ligne de départ F1, l'élargissement de la piste entre la nouvelle chicane et la sortie de l'épingle de La Source, la construction d'un dégagement à La Source, la modification de la chicane, l'asphaltage de certains dégagements, la création de nouveaux dégagements et la construction de nouvelles tribunes.

La partie la plus célèbre du circuit est le Raidillon de l'Eau Rouge. Le défi de tout pilote a toujours été de négocier cet enchaînement à fond. Cependant, certains disent que la chose est désormais facilitée suite aux modifications récemment effectuées sur le circuit et grâce au développement des F1 en matière d'aérodynamisme (appuis).... Lire la suite (wikipedia)




Remonter en haut de la page




Contact - Plan du site
Site optimisé pour Mozilla Firefox v1.5 ou supérieur, résolution 1024x768.
Les marques citées et les logos appartiennent à leurs propriétaires respectifs.
Les images proviennent du logiciel Google Earth - Les textes proviennent du site Wikipedia.
Copyright © 2006 - Google Earth Fan (google.earth.fan.free.fr) - Tous droits réservés.


Add to netvibes Ajouter à Mon Yahoo! Add to Google