Atomium


Ajouté le 09 Décembre 2006 à 11h30.

Catégorie : Monuments | Vu 4945 fois.


Atomium
Le monument Atomium.


Atomium 3D texturé
Le monument Atomium en modèle 3D.


Coordonné GPS de Atomium : 50°53'41.66" N 4°20'29.31" E
Fichier .kmz (à ouvrir avec Google Earth) : atomium


Pays, ville : Belgique, Bruxelles

D'autres repères de la catégorie Monuments :

World Trade CenterSacré-coeurCité des Arts et des Sciences de ValenciaLa Mecque
En savoir plus, recherchez Atomium sur : Google et Google Image

Résumé : Conçu par l'ingénieur André Waterkeyn et érigé par les architectes André et Jean Polack pour l'Exposition universelle de Bruxelles de 1958, l'Atomium est un monument de Bruxelles, Belgique, représentant la maille élémentaire du cristal de fer (phase cubique centrée) agrandie 165 milliards de fois. C'était aussi une référence aux neuf provinces belges de l'époque (qui sont aujourd'hui dix avec la scission du Brabant).

Devenu, plus même que le Manneken Pis et la Grand-Place, le symbole de la capitale de la Belgique, l'Atomium est un édifice à mi-chemin entre la sculpture et l'architecture qui culmine à 102 m. Son acier de construction pèse 2 400 tonnes. Il se compose d'une charpente d'acier portant neuf sphères reliées entre elles et habillées d'aluminium.

Les sphères ont un diamètre de 18 mètres et pèsent chacune environ 250 tonnes. Symboliquemment, l'Atomium incarne l'audace d'une époque qui a voulu confronter le destin de l'Humanité avec les découvertes scientifiques.

La construction de l’Atomium fut une prouesse technique. Sur les neuf boules, six sont rendues accessibles au public, chacune comportant deux étages principaux et un plancher inférieur réservé au service. Le Tube central contient l’ascenseur le plus rapide de l’époque (5 m/s), il permet à 22 personnes d’accéder au sommet en 23 secondes. Les escaliers mécaniques installés dans les tubes obliques, comptent parmi les plus longs d’Europe. Le plus grand mesure 35 m de long.

L'Atomium, conçu pour durer six mois, n'était pas destiné à survivre à l'Exposition internationale de 1958. Mais sa popularité et son succès en ont fait un élément majeur du paysage bruxellois. Sa destruction fut donc reportée d'années en années jusqu'à être abandonnée. Durant tout ce temps, peu de travaux d'entretiens furent réalisés.

Des six sphères accessibles au public, la sphère de base est réservée à l’exposition permanente consacrée aux années 50, l’Exposition universelle et la construction de l’Atomium. Une autre accueille des expositions temporaires, une troisième à vocation polyvalente peut permettre l’organisation de différentes animations, films, concerts, fêtes ou conférences. La sphère centrale contient un bar, et la sphère supérieure en plus du panorama, un restaurant dont la particularité sera d’être, sans doute, le seul à proposer une cuisine belge sans frites... les friteuses n’ayant pas été autorisées pour des raisons de sécurité ! La sixième est la boule des enfants, destinée à l'organisation d'ateliers de pédagogie urbaine et au projet original de permettre à partir de septembre 2006 aux enfants de six à douze ans d’y passer la nuit.

Le designer Ingo Maurer a dessiné des luminaires intérieurs de l'édifice.

Le financement des travaux de rénovation est estimé à 27 millions d'euros.

L'inauguration de la structure rénovée a eu lieu le 14 février 2006.

L'Atomium a aussi donné son nom à une bière.... Lire la suite (wikipedia)




Remonter en haut de la page




Contact - Plan du site
Site optimisé pour Mozilla Firefox v1.5 ou supérieur, résolution 1024x768.
Les marques citées et les logos appartiennent à leurs propriétaires respectifs.
Les images proviennent du logiciel Google Earth - Les textes proviennent du site Wikipedia.
Copyright © 2006 - Google Earth Fan (google.earth.fan.free.fr) - Tous droits réservés.


Add to netvibes Ajouter à Mon Yahoo! Add to Google